0
image

LE MOT DU PRÉSIDENT

« La personne handicapée mentale est un citoyen à part entière, qui ne doit pas être confinée dans un monde à part du fait de sa fragilité, de sa sensibilité et de sa vulnérabilité. Sa dignité est primordiale »

« Nul n’a le droit de fixer arbitrairement une limite aux possibilités de progrès de quelqu’un. Il est reconnu à chacun une capacité d’évolution. Les potentialités doivent être mises en évidence plutôt que les difficultés, sans oublier cependant le handicap »

Porter nos valeurs, les faire vivre au quotidien.

Voilà notre ambition. Rejoignez-nous !

Bruno VELLA Président de l’E.T.A.I.

LE MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE

Quelle satisfaction de vous accueillir sur notre nouveau site internet !

Naviguez à travers nos pages, découvrez nos établissements, admirez les projets des personnes que nous accueillons et des équipes mais surtout prenez plaisir à nous connaître.

L’E.T.A.I. est une association dynamique, animée par la volonté d’apporter un maximum de bien-être et d’épanouissement aux personnes en situation de handicap.

Que vous soyez une famille, un résident, un futur salarié ou un simple curieux, n’hésitez pas à parcourir notre site et venir à notre rencontre à travers ces quelques informations qui pourront être enrichies par des contacts directs ou des visites de nos structures.

Je vous souhaite tout le bonheur de découvrir notre association !

image

NOTRE HISTOIRE

1963

image

En 1963, face à un manque de structure d’accueil pour leurs enfants handicapés mentaux devenus adultes, des parents se rassemblent au sein d’une Association qui prendra le nom d’Entraide par le Travail des Adultes Inadaptés (E.T.A.I.) afin de créer un Centre d’Assistance par le Travail. Cette structure située à Paris avait pour but «… d’organiser l’apprentissage de travaux faciles à exécuter et ultérieurement en assurer la rémunération…»

Devant les effets bénéfiques des activités professionnelles, l’Association décide en janvier 1966 de transformer juridiquement cet établissement en Centre d’Aide par le Travail (CAT) dans une ancienne usine sur la commune du Kremlin-Bicêtre

1966

1999

Elle ouvre un Atelier Protégé en 1999, pour accueillir les personnes handicapées ayant suffisamment évolué professionnellement pour rejoindre le milieu ordinaire, mais qui n’y trouvaient pas de place

En 2000, prenant conscience de la nécessité de proposer un accompagnement dans son parcours de vie à toute personne handicapée, l’Association décide à travers son nouveau projet associatif, de ne plus limiter son action dans la gestion de structures de travail

2000

2002

Afin de répondre à ce projet associatif, elle entreprend, en 2002, la réalisation d’un site offrant une prise en charge plus globale en accueil de jour et en hébergement. Pour permettre cette réalisation, elle délocalise le CAT sur la commune de Villejuif afin de libérer le site du Kremlin-Bicêtre

Situé en centre ville, ce complexe qui comprend : un accueil de jour, un foyer d’hébergement, un foyer de vie, un foyer d’accueil médicalisé et un accueil temporaire, permettant l’intégration des personnes handicapées au sein de la cité, ouvre en 2005

2005

2008

Tout en gardant le même sigle, l’Association change son nom qui devient :
Entraide, Travail, Accompagnement, Insertion de la personne en situation de handicap.
Elle entérine ainsi ses nouvelles orientations.

En 2008, elle crée un service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) de 30 places.

En 2009, elle obtient l’accord pour son projet de foyer médicalisé de 42 places pour les personnes atteintes de déficiences cognitives, qui ouvrira fin 2014 sur la commune de Villejuif

2009

2010

image

Conformément à ces mêmes orientations, prévoyant aussi la nécessité de rapprochement associatif, l’Association ETAI accepte, à la demande d’une autre Association appartenant au même mouvement parental, l’UNAPEI, de reprendre la gestion de ses établissements à partir du 1er mai 2010.

LES VALEURS DE L'ASSOCIATION

“La personne handicapée est un citoyen à part entière, qui ne doit pas être confiné dans un monde à part du fait de sa fragilité, de sa sensibilité et de sa vulnérabilité…”

“Nul n’a le droit de fixer arbitrairement une limite aux possibilités de progrès de quelqu’un. Il est reconnu à chacun une capacité d’évolution. Les potentialités doivent être mises en évidence plutôt que les difficultés sans oublier cependant le handicap.”

LES BUTS DE L'ASSOCIATION

“A aider, à promouvoir ou à créer en plein accord avec les organismes publics ou privés, intéressés, toutes les réalisations susceptibles de favoriser l’insertion des personnes handicapées au sein de la société …”

“… offrir un projet de vie, pour chacune des personnes handicapées accueillies dans ses établissements. Ce projet concerne aussi bien le travail, que le logement, les occupations de loisirs et les perspectives de retraite.”